Seulement des animaux ?

Une des choses que j’aime en Inde, c’est cette façon qu’a le pays d’obliger le voyageur occidental à remettre en cause toutes ses certitudes. Par exemple en abolissant la frontière imperméable que nous traçons entre humanité et animalité.

Le temple des rats de Deshnoke (près de Bikaner, au Rajasthan, photo ci-dessus) fournit un très bon exemple de ce phénomène. Le temple grouille littéralement de rats, auxquels les fidèles apportent des friandises, déambulant pieds nus au milieu des rongeurs. Selon la légende, ces rats sont les réincarnations des membres d’une caste de la région.

Prakash croisera de nombreux animaux, sauvages et domestiques, au cours de son périple  : éléphants, chacals, léopards, singes, vaches,  peut-être tigres… Certains seront des alliés, d’autres peut-être des dangers. Et son voyage n’aurait pas lieu sans Ganesh, le dieu à tête d’éléphant, fils de Shiva. Un  dieu que je ne peux pas m’empêcher de trouver nettement plus sympathique que les autres dieux hindous, qui se contentent d’une tête humaine (ou de plusieurs têtes humaines, certes) sur un corps humain…

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s