En rickshaw, en train, en carriole…

J’ai beau être allée six fois en Inde, toujours pour des séjours de longue durée, à chaque fois que je prépare un nouveau voyage, je me laisse surprendre par le temps de transport nécessaire pour aller d’un point A à un point B. Et la préparation de mon prochain voyage (automne 2014) ne déroge pas à la règle.

Depuis mon canapé parisien, je m’insurge en lisant dans le Lonely Planet qu’il faut 9 heures de bus pour aller de Bhuj à Ahmedabad (des villes qui se situent pourtant dans le même Etat, le Gujarat, près de la frontière avec le Pakistan, à 335 km l’une de l’autre) ou en découvrant sur le site internet des chemins de fer indiens que le train qui part de Jodhpur (au Rajasthan) met 31h30 (donc probablement 33 heures, avec le retard réglementaire) à atteindre Calcutta.

La règle numéro un de tout voyage en Inde doit donc être de ne pas être trop gourmand, et ce même si on prévoit de se déplacer en voiture avec chauffeur, car les routes sont souvent mauvaises et les trajets fatigants, voire éprouvants. Et pourtant, les phases passées dans les transports font partie intégrante du voyage et constituent un magnifique générateur de rencontres.

J’aime particulièrement les longs voyages en trains indiens, où l’absence de porte sur les plateformes permet de s’asseoir sur les marches, les cheveux aux vent, pour voir défiler le paysage pendant des centaines de kilomètres. Les campagnes indiennes n’ont rien à voir avoir les campagnes françaises désertes : le spectacle des troupeaux, des hommes et des femmes travaillant dans les champs ou encore des enfants sur le chemin de l’école fait filer les heures comme des minutes.

Je voyage toujours en « Sleeper class« , la classe intermédiaire, non climatisée mais pourvue de ventilateurs et de couchettes relativement confortables. J’y suis toujours tombée sur des voisins de compartiments sympathiques, qui m’indiquaient à quelle station descendre, voire me réveillaient en pleine nuit pour me dire que le train arrivait à ma destination.

Les longs voyages en bus me semblent moins propices à la rêverie, à cause des chaos des routes et de la musique assourdissante qui y résonne souvent, conjuguée au hurlement des klaxons. Les gares routières font aussi partie des endroits les plus sales et les moins accueillants que l’on puisse trouver en Inde (sans même parler de leurs toilettes, où l’on finit toujours par atterrir au cours d’un voyage de 12 ou 16h de bus…).

Le bus ne quitte la gare que lorsqu’il devient impossible de faire monter un cheveu supplémentaire à bord. Tant que ce stade n’est pas atteint, le contrôleur reste sur le marche-pied à crier le nom de la destination, répété indéfiniment, comme un long ruban de syllabes. Il m’est arrivé bien souvent de me dire « cette fois-ci, le bus est plein à craquer, il va partir », et de devoir encore attendre des quarts d’heure entiers, pendant lesquels des passagers continuaient à monter. Tout cela n’est pas très propice à la prise de photos, d’où l’absence des bus dans la galerie ci-dessus, malgré leur praticité !

Pour les longues distances, il existe souvent des bus privés, plus confortables que les bus publics et parfois climatisés, mais je ne suis pas loin de considérer certains de leurs pseudo-avantages comme des inconvénients : la diffusion permanente de clips ou de films sur des écrans disposés dans le véhicule  n’est pas toujours agréable !

Publicités

5 réflexions sur “En rickshaw, en train, en carriole…

  1. Que de souvenirs qui remontent quand tu écris ça! Les heures de train, avec les vendeurs de thé, qui passent en criant « chai! chai! », et ceux qui grimpent et se ruent dans le train à chaque station pour te vendre des beignets, des fruits et autres… C’était vraiment une expérience, et sérieusement,elle vaut tellement le coup d’être vécue! Bises

  2. Et le risckshaw vélo dont il faut descendre pour aider le conducteur à pousser dans les montées ! Magnifiques photos

  3. Pingback: Mes 12 endroits préférés en Inde | Sur les pas de Prakash

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s